Morlaix Finistère

Que faire à Morlaix ?

La petite ville de Morlaix conserve un charme d’antan, grâce à ses charmantes maisons en forme de lanterne, au grand viaduc qui la traverse et à ses ruelles en pente.Cette petite ville avec son petit port de plaisance est une bonne base pour commencer à explorer le Finistère : elle conserve un certain charme grâce à sa position entre les collines, sa coupure en deux par la rivière et l’immense viaduc de granit qui la surplombe.

La vieille ville mérite une visite pour ses rues médiévales et ses églises gothiques. Vous trouverez à l’office du tourisme un dépliant illustrant le circuit des venelles, un tour de ruelles qui vous fera découvrir les rues et les monuments les plus pittoresques.

Morlaix est comme un musée à ciel ouvert au cœur d’une région riche en art et en histoire. Cette ville, bâtie sur trois collines, dévoile ses 1000 ans d’histoire à ceux qui veulent s’y attarder sans hâte : on peut flâner sur l’emblématique viaduc et contempler le port, se promener sur les collines dans ses vieux quartiers, rencontrer des trésors cachés le long de ses ruelles étroites, découvrir son patrimoine lié au commerce du lin (15e et 16e siècles). Mais surtout, vous pourrez admirer la caractéristique unique de Morlaix, ses maisons-lanternes.

 

Que visiter à Morlaix ?

La ville de Morlaix, fréquentée depuis l’époque romaine, n’était au XIIe siècle qu’un simple village de pêcheurs qui fut acquis par le duché de Bretagne en 1187. La ville a prospéré grâce à ses armateurs actifs et a subi de nombreuses invasions et pillages. Ce n’est qu’au 15e siècle que les pittoresques maisons-lanternes se sont répandues dans la ville.

Construites par des marchands et des négociants en tissus de lin, ces maisons à colombages étaient constituées d’un grand bâtiment divisé en trois structures : la première donnant sur la rue avec une façade en porte-à-faux, un second bâtiment sur le jardin (ou bastion) avec une façade sur l’extérieur et entre les deux un espace couvert, éclairé par le toit, appelé lanterne, lieu privilégié de la maison. On y trouve généralement une grande cheminée en pierre et un escalier reliant les allées internes pour passer d’un bâtiment à l’autre.

Ces maisons à colombages, parfois recouvertes d’ardoise, sont partout, 152 maisons, la plus forte concentration du Finistère. On les trouve le long des rues pavées des trois anciens faubourgs : St-Martin, St-Melaine et St-Mathieu.

Ruelles de Morlaix

On dit souvent que pour découvrir le charme d’une ville, il faut savoir se perdre. Cette devise s’applique encore mieux à la ville de Morlaix, où les ruelles se faufilent et vous entraînent dans un joli dédale de rues pittoresques. C’est un surprenant voyage dans le temps, qui vous emmène à la rencontre de ses nombreuses facettes historiques et architecturales.

Le long de ces rues escarpées, entrecoupées de marches en pierre, une nouvelle perspective se révèle à chaque coin de rue, vieux murs de pierre, lavoirs, maisons à colombages : à Morlaix, les ruelles sont incontournables. Loin des voitures, ces rues piétonnes pavées montent et descendent sans cesse, offrant calme et silence pour une promenade bucolique. L’Office du tourisme dispose de brochures répertoriant 5 circuits pédestres, dont la longueur varie de 1,3 km à 3,7 km.

 

La Maison à Pondalez

La Maison à Pondalez est l’un des joyaux architecturaux de Morlaix : elle possède l’un des deux escaliers les mieux conservés de la ville. La cheminée monumentale en granit, l’escalier en colimaçon et ses passerelles en bois font partie d’un grand espace central qui caractérisait les bâtiments de la ville.

Cette maison-lanterne témoigne de l’âge d’or de la ville de Morlaix : enrichis par le commerce du lin, les nobles marchands furent les inventeurs de ce type particulier d’habitat.

La Maison à Pondalez Morlaix

La maison de la duchesse Anne

Ce bâtiment parfaitement conservé offre un exemple admirable de maison-lanterne, un principe architectural emblématique de la Renaissance.

La maison de la duchesse Anne Morlaix

Approchez-vous de la lanterne, une cour intérieure couverte avec une cheminée monumentale et un escalier en colimaçon en chêne richement sculpté permettant d’accéder aux pièces avant et arrière sur trois étages.

Résidence d’une famille noble locale, construite vers 1530, la maison de la duchesse Anna a échappé à la destruction dans le cadre d’une importante réorganisation urbaine. Il doit sa préservation à l’intérêt suscité par sa lanterne, qui abrite le remarquable escalier sculpté.

Le viaduc de Morlaix

Le grand viaduc du XIXe siècle, miraculeusement épargné par les bombardements de la Seconde Guerre mondiale, est une merveille d’ingénierie.

Le viaduc de Morlaix

Cet édifice gigantesque traverse le cœur historique de la ville et ses chiffres sont hallucinants : 62 mètres de haut, 292 mètres de long, 14 arcs supérieurs et 9 arcs inférieurs, il a été construit en deux ans et demi, entre 1861 et 1863. Un exploit unique, avec une structure de pont en arc semi-circulaire à deux étages conçue par les ingénieurs Planchat et Fenoux.

Dès le début, l’étage supérieur a été utilisé pour la ligne ferroviaire Paris-Brest, tandis que l’étage inférieur, baptisé Promenade De Guichen en 2012, était ouvert gratuitement aux piétons pendant la journée.

Désormais accessible à pied depuis les ruelles venelle de la roche et venelle aux prêtres, il offre un panorama exceptionnel sur le port de plaisance et la vieille ville de Morlaix.

Port de Morlaix

À proximité du centre-ville, on trouve un port de plaisance animé et pittoresque. Du 15e au 18e siècle, des navires de toute l’Europe remontaient la rivière de Morlaix pour échanger les richesses locales telles que le lin, les chevaux, le cuir et le beurre contre des métaux, des agrumes, du vin ou des épices. À cette époque, le port connaît une extension de ses quais et, en 1856, des écluses sont construites pour faciliter les activités portuaires. Le port de plaisance actuel compte 200 postes d’amarrage.

Port de Morlaix

Près du port, l’ancienne usine de tabac est en cours de transformation complète en un centre culturel et scientifique qui comprendra une salle de spectacle de 800 places, un atelier de création artistique et un cinéma. Sur le plan scientifique, un projet sans précédent est en gestation pour construire l’Espace des Sciences Morlaix, un centre de culture scientifique, technique et industrielle dont la mission sera de promouvoir la ville.

Art de rue (Street Art) à Morlaix

Morlaix combine à merveille son patrimoine historique et l’art des fresques urbaines. Après l’incroyable enthousiasme du public et après avoir suscité l’intérêt de toute la région Bretagne avec la deuxième édition du Graffiti Tour en 2020, le street art est devenu une destination incontournable pour les touristes également. L’édition 2021 a également donné lieu à de nouvelles et magnifiques peintures murales dans toute la ville.

L’une des plus belles peintures murales est Le vieil homme et la mer, qui a obtenu la deuxième place au titre de la plus belle fresque de France.

Château de Taureau

Si vous avez le temps de faire une excursion d’une journée, faites un détour par le village de Carantec, qui surplombe la mer. De là, vous pouvez prendre un ferry pour le château de Taureau, construit sur une crête rocheuse au milieu de la mer.

Le château du Taureau en baie de Morlaix

Construit au XVIe siècle et rénové par Vauban en 1745, le noble château du Taureau a d’abord été une fortification défensive et un poste de guet, puis une prison, une maison de vacances et une école de voile, avant de tomber presque en ruine dans les années 1980.

La forteresse est ouverte d’avril à septembre avec des visites guidées en bateau, au départ de Carantec ou de Plougasnou : une fois à quai, vous pourrez explorer les trois niveaux de cette puissante structure, des forts à la terrasse, des passerelles au pont-levis manuel.

Une quinzaine de panneaux d’information racontent l’histoire insolite de ce donjon de pierre, tandis que des effets sonores permettent de recréer la vie d’époque dans les pièces principales.

 

Les plages de la baie de Morlaix

La baie enchanteresse de Morlaix offre une incroyable variété de plages, propices à la détente et aux activités familiales.

La plage du Kelenn est une grande plage animée et familiale avec des restaurants, des établissements de baignade et un centre nautique. En été, des bateaux partent de l’embarcadère de Kélenn pour le Château du Taureau.

Baies de Morlaix, Carantec plage du Kélenn

La Plage de la Grève Blanche est entourée de villas de bord de mer et donne sur l’île Callot. Le centre du village est à 15 minutes à pied et il y a des restaurants près du port.

La Plage du Cosmeur est une crique tranquille située sous la Pointe du Cosmeur, à laquelle on accède par le sentier côtier depuis la plage de Kélenn ou la pointe de Pen al Lan. De là, on a une vue sur le légendaire Rocher du Dragon.

Impressionnante Plage de Tahiti10, la plage la plus enchanteresse de la baie avec son sable doré. On y accède par des marches depuis le sentier côtier en passant par la pointe de Pen al Lan. Une superbe vue sur l’île Louët et le château de Taureau vous attend.

 

Voir aussi :

Brest Finistrère

Que faire à Brest ?

Cette ville bretonne moderne a été presque entièrement rasée pendant la Seconde Guerre mondiale : elle a su se renouveler grâce à sa vocation et sa culture maritimes. Surnommée la Cité du Ponant, située à la pointe de la Bretagne, Brest est l’une des capitales maritimes d’Europe et l’un des plus beaux ports de France. …

Que faire à Brest ? Lire la suite »

Locronan Finistère

Que faire à Locronan ?

L’un des plus beaux villages de France, utilisé comme lieu de tournage de films prestigieux : ancien et pittoresque, il vous enchantera avec ses maisons de granit et ses fenêtres fleuries. Perché sur le flanc de la montagne, Locronan a reçu le titre de Petites Cités de Caractère et de Plus beaux villages de France …

Que faire à Locronan ? Lire la suite »