Découvrez
Communauté de communes Bazois Loire Morvan

46 communes

toute l'année



La Communauté de communes évolue pour devenir Bazois Loire Morvan. L'ensemble des manifestations peut être retrouvé sur les sites des offices de tourisme ainsi que sur les différentes pages facebook qui fonctionnent encore.
N'hésitez pas à contacter les offices, notamment au 03 73 21 03 00 pour avoir toutes les informations

Plus d'informations dans l'Agenda des manifestations

 

Patrimoine

Cette page présente une liste non exhaustive de notre patrimoine. Certains lieux et bâtiments présentés sont privés et ne sont pas ouverts à la visite.
 

Lieux et bâtiments du patrimoine par commune à découvrir

Lieux et bâtiments du patrimoine à découvrir


L’histoire a laissé des traces sur notre territoire. Ainsi, on trouve dans tout le Sud Morvan de nombreux vestiges du passé. Pour vous permettre d’en découvrir quelques-uns, vous trouverez ci-dessous une liste de bâtiments et de lieux à découvrir mais ne vous limitez pas à cette liste car d’autres éléments dignes de votre intérêt et de votre curiosité se révèleront au hasard de vos pérégrinations.

 

Maux :


Patrimoine à voir :

  • Chapelle du prieuré Saint Donat à Abon (11ème, 12ème et 20ème siècles) dont la statue de Saint Donat en pierre et bois (16ème siècle), propriété privée

  • Château de Chandioux, ruines (13ème- 17ème siècles) ; ruines inscrites aux Monuments Historiques, propriété privée
     

     

  • Ancien Moulin à eau de Chargeloup (19ème siècle), propriété privée

Lieux de légendes :
  • Fontaine Saint Donat à Abon, source qui ne se tarit jamais et sort à 8°C. La légende raconte que la fontaine s’est tarie lorsque la statue de Saint Donat, à laquelle il manque un membre, fut réparée et se remit à couler lorsqu'elle fut de nouveau amputée. 


    haut de page

Montaron :


Patrimoine à voir :

  • Église Notre-Dame de l’Assomption (12ème, 15ème et 19ème siècles) avec une cloche de 1661, des peintures murales du 14ème et du 15ème- 16ème siècles et un autel de pierre du 15ème siècle ; l’église est inscrite aux Monuments Historiques et 2 peintures du 15ème sont classées au titre des Monuments Historiques

  • Vestiges du prieuré Saint-Barthélemy à Chevannes (13ème siècle), propriété privée

  • Château de Poussery (15ème siècle), propriété privée

  • Moulins de Poussery (15ème- 18ème siècles), propriété privée

  • Stèle commémorative du massacre du maquis de Fours-Montaron en juillet 1944 à Corcelles


    haut de page

Moulins-Engilbert


Patrimoine à voir :

  • Ruines du Vieux château et de ses enceintes, château des comtes de Nevers (12ème siècle) ; ruines inscrites aux Monuments Historiques.
    Plus d'infos: http://www.le-vieux-chateau.fr/

  • La tour des anciens remparts du 14ème siècle, chemin du Canada vers le pont du Guichet

  • La vieille ville dont le Grenier à sel (15ème et 16ème siècles) à l’angle de la place Lafayette et de la rue Sallonnyer et l’hôtel Sallonnyer située dans la rue du même nom, propriétés privées

  • Couvent des Ursulines (1635, 1719, 1725), actuelle Maison de retraite, rue Saint-Jacques, propriété privée
     

               
     

  • Couvent des Franciscains de Picpus, rue du Commandant Blin et sa chapelle du 17ème siècle, le bâtiment et les vestiges de l’ancien couvent sont inscrits aux Monuments Historiques, propriété privée

  • Église Saint Jean-Baptiste inscrite aux Monuments Historiques, de nombreux objets de l’église sont classés au titre des Monuments Historiques : dans la crypte, statue de Saint Éloi en bois polychrome (15ème- 16ème siècles), statue de la Vierge à l’enfant, statue du Christ en Croix, une statue de religieuse ; les fonts baptismaux, la dalle funéraire d’Albert de Grandrye, les vitraux, tableau : la Vierge à l’enfant ou Immaculée conception du 17ème siècle, vantaux, 3 Cloches (18ème et 19ème siècles), verrière, autel, ostensoir, calice 

  • Tannerie Thollé, rue de la Mission (18ème siècle), propriété privée mais la plus ancienne tannerie Thollé se trouve rue Rollin.

  • Maisons de carriers à James (18ème- 19ème siècles), maisons d’habitation des carriers travaillant dans la carrière de James (exploitée dès le 15ème siècle), propriétés privées

  • Château de Villaine (16ème siècle), propriété privée

  • Château de Marry et ses dépendances (15ème- 18ème siècles), le château et ses dépendances sont inscrits aux Monuments Historiques, propriété privée

  • Prieuré de Commagny (14ème siècle) et église Saint-Laurent (12ème siècle), prieuré inscrit aux Monuments Historiques, propriété privée, église classée au titre des Monuments Historiques, ouverte au public.

  • Fontaine Saint Genevras à Commagny et le four à pain

     

Lieux de légende :

  • L’étang de Lieutmer. Son nom pourrait provenir de Lieu-Mère ou Lieu-Maire. Les « Maires » sont les fées des sources. Ce trou d’eau assez profond a toujours fait marcher l’imagination ainsi, plusieurs légendes s’y rapportent.
    L’une d’elles, très connue dans la région, veut qu’une paire de bœufs attelés qui y a échoué, soit ressortie à Decize et ait rejoint la Loire.
    Une autre légende veut que le trou ait été fait par l’extraction des pierres destinées à la construction de l’église Saint Jean-Baptiste quand Saint Jean demanda aux fées de sortir la pierre ce qu’elles firent en une nuit.
    Elles rebouchèrent ensuite le trou avec de l’eau. Ce fut alors un lac sacré et il fut interdit de s’y désaltérer sous peine d’y être englouti, sort qu’auraient connu des galvachers assoiffés.

    En 1837 M. Jaubert aîné écrivait que l’on pensait que c’était le cratère d’un ancien volcan.

  • La Fontaine Saint Genevras, source de Saint Gervais à Commagny. Afin de faire pleuvoir, les paysans plongent la statue du saint patron dans la source. De fait, celle-ci est érodée par l’eau. Cette source est également réputée pour guérir les épileptiques et protéger ou soigner les bébés.

  • Le Vieux Château. Le profond puits qui se trouve dans la cour du Vieux Château, aurait reçu tout un fabuleux trésor qu’on lui aurait jeté le jour où le château fut incendié au 16ème siècle. Depuis, un serpent ailé, gardien du trésor, sortirait du puits le vendredi saint mais disparaîtrait au moindre bruit, ce qui fait qu’on ne l’a jamais vu.


    haut de page

Préporché


Patrimoine à voir :

  • Église Saint Pierre (16ème- 20ème siècles), sa statue de Saint Pierre en bois polychrome (14ème siècle), sa croix d’autel et ses chandeliers (18ème siècle) ; la statue, les chandeliers et la croix d’autel sont classés au titre des Monuments Historiques.
     


    Statue de Saint Pierre
     


    L’église de Préporché possède de très beaux vitraux contemporains « nuits et saisons » réalisés par Isabel Michel en 2000.

  • Bâtiment des Panné-Garriaux, communauté taisible (début du 16ème– fin du 18ème siècles), propriété privée 

  • Domaine agricole des Franciscains de Picpus de Moulins-Engilbert aux Morillons (1701), propriété privée

  • Moulin des Verdelles (18ème siècle), propriété privée


    haut de page

Sermages


Patrimoine à voir :

  • Route des Maillards, voie romaine (ou antique) empierrée et dotée de fontaines

  • Église Saint Pierre (15ème, 16ème, 19ème siècles), statue en bois polychrome de Saint Blaise (18ème siècle), son bénitier signé du faïencier neversois, Antoine Montagnon (fin 19ème siècle), coffret aux Saintes Huiles en étain classé au titre des Monuments Historiques (ce coffret pourrait dater du début du 19ème siècle)

  • Moulin de Villacot (daterait de 1351), propriété privée

  • Moulin du bourg (daterait de 1682), propriété privée

  • Ancien presbytère dans le bourg, propriété privée

  • Château de la Vaudelle (1810), propriété privée

Lieux de mémoire :

  • Champ de la bataille. Ce serait un lieu d’histoire où les troupes du Roi Louis XI et celles de Charles le Téméraire se seraient affrontées en 1475

Lieux de légende :

  • La Vierge de Chaume (16ème siècle) dans la chapelle Notre Dame de Chaume, à Moulins-Engilbert suivre la rue Coulon puis la rue Champmartin.

    Le domaine de Chaume se trouve en limite communale entre Moulins-Engilbert et Sermages.
    La légende raconte que lorsque l’on essaya de rapporter cette statue à sa place d’origine, Commagny, elle se mit à pleurer des torrents de larmes tandis que la fontaine de Chaume se tarissait.
    La Vierge fut donc rapportée à Chaume et l’eau de la source se remit à couler.

 

haut de page

Vandenesse


Patrimoine à voir :

  • Ancienne église paroissiale devenue maison d’habitation, rue du gué (12ème siècle), propriété privée

  • Château de Vandenesse (14ème- 18ème siècles) ; château inscrit aux Monuments Historiques, propriété privée

  • Lavoir de Mousseau (19ème siècle), propriété privée

  • Haut-fourneau, route de Saint-Honoré-les-Bains (1752)

  • Four à chaux de Chèvres (19ème siècle)

  • Étang de Chèvres (1800). Il approvisionnait l’usine métallurgique de Chèvre construite en 1805 juste à côté

  • Stèle commémorative des champs Blondiaux (exécutions liées aux évènements ayant eu lieu en juillet 1944 à Montaron)

  • Gare de Vandenesse (1878)
     

    haut de page

Villapourçon


Patrimoine à voir :

  • Hameau de la Cour-Basse (15ème- 19ème siècles) dont la tour carrée du colombier, propriété privée.
    Cet ensemble pourrait être ce qu’il reste d’anciennes dépendances d’un château mais à ce jour aucune trace matérielle ou écrite n’en atteste la présence.

  • Dans l’église Saint Symphorien : groupe sculpté de la Pietà en bois polychrome (17ème siècle) classé au titre des Monuments Historiques, Christ en Croix en bois polychrome (17ème siècle), statue de la Vierge à l’enfant en bois (17ème siècle), groupe sculpté : Saint Jean-Baptiste en bois polychrome (début du 18ème siècle), Chaire (18ème siècle), tabernacle (18ème siècle)

 
  • Moulin de Rangère (1690), propriété privée

  • Moulin du Mousseau (1754), propriété privée

     

  • Fours à chaux gallo-romains de Lachaux

  • Vestiges des mines de métaux dans la forêt au-dessus de la Ruchette

haut de page
 


A proximité :

 


Il existe encore d’autres lieux du patrimoine à découvrir ou redécouvrir, n’hésitez pas à vous renseigner auprès des offices du tourisme à proximité du Sud Morvan !
 

haut de page

 

La toponymie du Sud Morvan


En plus des vestiges « en dur » laissés par l’histoire sur notre territoire, on peut noter une toponymie (=étude des noms de lieux) riche en souvenir. En voici quelques exemples :


Maux

  • L’Huis Labour, l’Huis Griveau, l’Huis Barry, l’Huis Périgou. L’huis est un nom typique du massif du Morvan. Il correspond à un hameau composé de quelques maisons.
    Il est souvent suivi du nom de la personne ayant procédé au défrichage de la clairière (exemple : Griveau). Ces défricheurs, à l’origine une famille, vivaient en communauté taisible.
    Le « Huis » morvandiau est l’équivalent du « Chez » nivernais ou bourbonnais ou encore des villages qui portent le nom d’un patronyme : « Les Marceau », « les Rollot »

  • Moulin Maugain, Moulin de Seigne. Aujourd’hui, les moulins sont souvent en ruines ou devenus de simples maisons d’habitation, mais le nom des lieux permet de se souvenir de leur présence et parfois de connaître le nom de la personne qui l’a construit.

Montaron

  • Corcelles. Le nom de ce hameau pourrait venir du nom latin Curticella diminutif de curtis qui peut se traduire par petite villa, petit domaine, petite ferme.

  • Le champ de Chèvre. Par ce nom, on peut imaginer que ce champ devait faire partie du domaine des chèvres à Vandenesse

Moulins-Engilbert

  • La Maladrerie. Ce serait le lieu où se situait l’hospice pour les lépreux.

  • Le four aux moines. En ce lieu, se trouvait un ancien four à chaux bâti sur une parcelle ayant appartenu à un certain Aumoine.

  • Rue des marbres. Le nom de rue marque la présence d’une ancienne carrière de marbres au bout de la rue Coulon.

  • La Motte. Ce nom fait probablement référence à une ancienne motte castrale présente en ce lieu. Une motte castrale est une tour défensive en bois implantée sur une élévation naturelle ou artificielle.

  • Les Justices serait le lieu où se situaient les fourches patibulaires pour pendre les criminels.

  • Et Champourry était peut-être le lieu où étaient enterrés les criminels suppliciés (Champ Pourry).

Préporché

  • Le nom de la commune ferait référence à de grands prés et au métier de porcher.

  • Le lieu dit « Villars » viendrait du mot romain « villa » qui est un domaine gallo-romain.

  • L’Ouche à la Ville, Ouche viendrait d’un nom commun en langue d’oïl signifiant « terrain fertile » ou « jardin fruitier ». Ce mot est attesté sous la forme olca en latin médiéval et provient d’un pré-celtique polka.

Sermages

  • Champ Martin pourrait être les champs de la famille Martin

  • Le champ de la bataille. Ce nom aurait été donné en mémoire d’une bataille entre les troupes du Roi Louis XI et de Charles le Téméraire en 1475.

  • Les Granges pourraient faire référence à des grenier

  • La Comme de la Vouavre, la Vouavre étant la Wivre, serpent mytique souvent associé aux lieux humides. La Comme est un nom de lieu que l’on retrouve très souvent dans nos régions qui signifierait « combe ».

Vandenesse

  • Le Vignot fait peut-être référence à des vignes.

  • Les champs Blondiaux pourraient être les champs de la famille Blondiaux

Villapourçon

  • Le nom de la commune ferait référence à villa et à porc ce qui pourrait signifier que la commune était à l’origine un domaine où l’on élevait des porcs mais pourrait aussi correspondre à un domaine qui aurait appartenu à un certain Roporcono

  • La Croix des cerisiers

  • Belle Fontaine

  • Chez Jaclois "chez" est l'équivalente de l'huis. Il correspond à un hameau composé de quelques maisons. Il est souvent suivi du nom de la personne ayant procédé au défrichage de la clairière.

  • Fragny qui signifie frêne

haut de page

Sources :

Le patrimoine des communes de la Nièvre, Bourgogne, Tome II, Editions Flohic, 2 tomes, collection : Le patrimoine des communes de France

Bases de données du Ministère de la Culture et de la Communication : Mérimée et Palissy

Retour vers "Pays d'histoire"